Breaking News
Home » Matériel » Faire cohabiter chasse et VTT (AE)

Faire cohabiter chasse et VTT (AE)

Avec les confinements successifs de l’année 2020 et l’explosion des sports outdoor, il est désormais presque impossible de faire une sortie en pleine nature sans croiser personne. Cet automne 2021, la question du partage de la nature s’est même invitée dans le débat des élections. Certains candidats n’ont d’ailleurs pas hésité à monter les utilisateurs de la nature les uns contre les autres à des fins électorales. Les écologistes accusent par exemple les chasseurs d’être la cause de tous les problèmes de biodiversité tandis que ces derniers ne cessent de mener des actions en faveur de la biodiversité et de lier des partenariats avec les autres associations utilisatrices de la nature. Pourtant de nombreux chasseurs sont VTTistes et vice versa. Cet article n’a donc pas pour vocation à prendre parti mais simplement à faire de lien entre deux disciplines de pleine nature qui peuvent totalement cohabiter ensemble : la chasse et le VTTAE.

Tout d’abord présentation des principaux modes de chasse en France.

Il existe une multitude de modes de chasses. Héritages transmis de générations en générations et issus d’expériences et d’adaptations au fil des millénaires. Cependant nous nous permettons de développer seulement 3 modes de chasse, car ils sont parmis les plus répandus dans l’héxagone et se sont ceux que vous risquez de rencontrer lors de vos sorties VTTAE.

Premièrement la chasse collective. En battue ou au poste, il s’agit de placer des chasseurs à des points fixes tandis qu’un ou plusieurs “traqueurs” ou “piqueurs” aidés de leurs chiens rabattent le gibier vers eux. Pour des raisons de sécurité liées au nombre de participants, ce mode de chasse est très règlementé (appel, signature des participants dans le carnet de battue, lecture du règlement, interdiction pour les postés de se déplacer sans autorisation, mise en place de panneaux “chasse en cours…). Ce mode de chasse au grand gibier est par exemple utilisé pour le sanglier, le chevreuil ou le cerf.

Chasse collective : le briefing (photo FDC 73)

Deuxièmement la chasse à l’approche et à l’affût. Très technique, ce mode de chasse demande de grandes connaissances en terme comportement des animaux sauvages additionnées à un très grand sens de l’observation. Le chasseur, seul, doit observer les indices laissés par l’animal afin de réussir son approche pour le prélever ou tout simplement l’attendre à un point fixe (souvent des heures). Ce mode de chasse est utilisé par exemple pour le chevreuil en période estivale selon les régions ou pour le chamois en montagne.

Chasse au chamois à l’approche avec le Mont Blanc en toile de fond (Photo LMDV)

Troisièmement la chasse au petit gibier (ou chasse devant soi). C’est la chasse de Marcel Pagnol! Il s’agit de se balader de parcelles en parcelles avec un chien d’arrêt (epagneul, setter, drahthaar…). Ce dernier a pour rôle de débusquer et d’arrêter le petit gibier (perdrix, faisans, lapins, lièvres…) pour permettre au chasseur de le tirer.

Chien d’arrêt, le faisan est 2 mètres devant lui, caché dans la végétation (Photo LMDV)

Maintenant les différentes disciplines du VTT (et VTTAE!)

Premièrement le Hardtrail, la randonnée ou le XC. Ces trois termes rassembles souvent un seul type de vélos (semi-rigides ou tout suspendus) avec des débattements de 100 à 120mm dans la majorité des cas. Il s’agit d’utiliser des chemins et des sentiers très roulants, l’objectif étant de favoriser les sorties plus ou moins longues avec des utilisateurs de tout niveaux désormais grâce au développement du VTTAE.

VTTAE XC (Photo Atala Spa)

Deuxièment le AllMountain et l’enduro. Ces disciplines sont pratiquées en secteur de montagne. Les vélos ont des fourches plus grosses et plus hautes que pour les disciplines précédentes (140 à 180mm de débattement) mais doivent rester polyvalents. Très récréatif, l’objectif est d’enchainer des montées plus ou moins longues et des descentes plus ou moins techniques.

VTTAE AllMountain ici à Val d’Isère, son terrain de jeux idéal!!! (Photo LMDV)

Moins pratiqué nous parlons en vitesse du DH (VTT de descente). C’est une niche dans le monde du VTTAE, et rare sont les fabricants qui le propose en dehors du pionnier Haibike. Il s’agit de favoriser la descente, grâce à des fourches de 200 à 220mm et des batteries en conséquence.

Pour finir, le VTC électrique est parfois aussi utilisé en dehors du bitume mais reste limité aux chemins carrossables et très bien entretenus car ces vélos ne sont pas taillés pour l’aventure en forêt.

80% route et 20% chemin carrossable, c’est la plage d’utilisation du VTC (Photo T-Bird)

Quelques infos et astuces pour une meilleur cohabitation :

  • Toujours rester sur les sentiers balisés et identifiés comme tel (en France 75% de la forêt est privée, notamment détenue par des petits propriétaires et l’Etat via l’ONF loue de nombreuses parcelles aux sociétés de chasse pour compenser les prix du bois en baisse tout en limitant les dégâts de grand gibier sur son domaine). Notez que chez nos voisins Belges les autorités passent à l’action et traques désormais les pistes de VTT creusées illégallement dans les forêts privées.
  • La politesse : que l’on soit chasseur ou VTTiste, quand on se croise, un bonjour reste la base du vivre ensemble. L’enrichissement personnel ne peut se faire sans se connaître les uns les autres, échangeons sur nos pratiques pour mieux nous connaître, surtout qu’elles ont de nombreux points communs.
  • Porter des effets fluo. En effet, comme les automobilistes sur la voie publique, la loi oblige les chasseurs à porter une tenue haute visibilité. Elle n’est pas obligatoire pour les autres usagés de la nature mais elle est cependant vivement conseillée pour être vu. Petit rappel : le port d’effets fluo est obligatoire pour les cyclistes qui circulent sur la voie publique de nuit hors agglomération, c’est la loi!
Haute visibilité : obligatoire pour les cyclistes de nuit hors agglo, il est vivement conseillé en forêt pour être vu des autres utilisateurs de la nature
  • La clochette sous la selle. C’est tout simple mais les chiens de chasse portent un grelot. Pour quelques euros à Décathlon rien ne vous empêche d’en acheter un et de le fixer sous votre selle pour vous signaler en forêt.
  • Les applications mobiles. On connait tous les applications utilisées par les VTTistes mais sachez que les chasseurs sont modernes et signent des partenariats avec de nombreuses startups. De nombreux accords sont signés avec des applications mobiles. Par exemple plusieurs fédérations départementales utilisent l’application “Landshare”, alors renseignez vous auprès de votre fédération départementale ou régionale.

Pour finir

En France il y a 5 millions de personnes titulaires du permis de chasser dont 1.2 millions de pratiquants réguliers. Ces gens sont issus de tout les milieux socio-professionnels. Les utilisateurs de VTTAE proviennent eux aussi de toutes les catégories socio-professionnelles mais restent loins derrière puisque ce loisir en est à ses débuts (les ventes ont réellement bondit en 2019), cependant vu la progression du marché il se pourrait bien que le nombre de pratiquants se compte en centaines de milliers dans les années à venir d’où la nécessaire cohabitation et le partage de l’espace en bonne intelligence pour satisfaire tout le monde.

Autres articles à lire :

Qui sommes nous?

Le Marché du vélo.com, fondé en 2009 et spécialiste français du vélo assistance électrique sur internet et en magasins. Nous défendons un mode de consommation durable en luttant contre l’obsolescence programmée des produits, en recyclant à + de 95% nos déchets et en proposant des produits réparables pour une utilisation à long terme. Nous sommes donc à l’opposé de Amazon, Alibaba et autres géants du web…

Check Also

Les vélos électriques reconditionnés

Il s'agissait d'une demande de plus importante de la part des consommateurs qui se tournent désormais de plus en plus souvent vers les produits de seconde main, à l'image des smartphones, ordinateurs et même des voitures, Le Marché du Vélo.com se tourne désormais vers les produits reconditionnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Combien font ? *